Imprimer
Mère avec son enfant

    Comprendre la peau à différents âges

    La peau est un organe vivant qui subit des changements significatifs tout au long de la vie d'une personne. De la peau délicate d'un nouveau-né, aux rides du bel âge, en passant pour certains par l'acné à l'adolescence, à chaque étape de la vie correspondent des besoins propres. Le soin de la peau doit refléter l'évolution de ces besoins. Le choix de produits appropriés pour nettoyer, protéger, nourrir et réparer la peau au cours de chacune de ces étapes de la vie aide à la maintenir en bonne santé et naturellement en pleine forme, quel que soit votre âge.

    DIFFÉRENTES ÉTAPES, DIFFÉRENTS ÂGES

    La peau des bébés

    La peau d'un nourrisson est de 20% à 30% plus fine que celle d'un adulte. La peau d'un nourrisson a le même nombre de couches que celle d'un adulte, mais chaque couche est bien plus fine, ce qui la rend moins résistante et plus sensible aux aggressions.

    Bébé endormi
    Chacune des couches de la peau d'un bébé est plus fine que celles d'un adulte.
    Bébé en train de jouer
    La peau des bébés est moins pigmentée et ils éprouvent plus de difficultés à réguler leur température corporelle.

    La couche la plus externe de l'épiderme (la couche cornée) est particulièrement fine et la densité des cellules est moindre que celle d'une peau d'adulte. Les glandes sébacées et sudoripares sont également moins actives. Le film hydrolipidique et le manteau acide protecteur sont donc toujours relativement fragiles. Cela signifie que la fonction de barrière est altérée et que la peau des bébés est :

    • Moins résistante
    • Particulièrement sensible aux agressions microbiennes, physiques et chimiques
    • Sujette au dessèchement
    • Plus sensible aux UV
    La faible pigmentation de la peau des bébés accroît cette sensibilité aux UV. Les mélanocytes (les cellules responsables de la production de mélanine) sont là, mais moins actifs. Les bébés ne doivent donc pas être exposés au soleil.

    Les bébés ont également plus de difficultés que les adultes à réguler leur température corporelle. Cela s'explique ainsi :
    • La surface de leur corps est relativement importante
    • Leurs glandes sudoripares sont moins actives
    • La circulation de la peau s'adapte encore relativement lentement

    Les adultes doivent avoir ce fait en tête, et surveiller et contrôler la température de leur environnement pour eux.

    Découvrez plus d'informations sur la peau des bébés, les affections auxquelles elle est sujette et comment en prendre soin sur la page relative à la peau des enfants.

    La peau des enfants

    À l'âge de 4 ans, la peau et ses phanères (les cheveux, les ongles, les glandes etc.) sont un peu plus matures. Il n'en reste pas moins que la peau des enfants est plus fine et moins pigmentée que celle d'un adulte. Leurs mécanismes d'autodéfense étant moins développés, les peaux jeunes sont particulièrement sensibles au rayonnement UV. Découvrez plus d'informations sur la peau des enfants et comment en prendre soin.

    À 12 ans, la structure et la fonction de la peau d'un enfant sont celles d'un adulte.

    Petite fille se touchant le bras.
    À 4 ans, la peau est légèrement plus mature, mais toujours très sensible.

    L'adolescence

    Les changements hormonaux qui surviennent à la puberté peuvent avoir des effets dévastateurs sur la peau, surtout celle du visage, des épaules, de la poitrine et du dos. La production de sébum accrue et la desquamation de cornéocytes peuvent être à l'origine d'une peau grasse et à tendance acnéique. Cela tend à disparaître avec le temps, lorsque les adolescents mûrissent. Mais pour certains, surtout des femmes, l'acné peut être toujours présente à la quarantaine et au-delà.

    Adolescente appliquant de la crème sur son visage
    Les changements hormonaux peuvent provoquer des imperfections de la peau qui peuvent ensuite disparaître.

    À l'approche de la trentaine

    Visage d'une femme.
    Vers l'âge de 25 ans, les premiers signes du vieillissement sont perceptibles.

    Le patrimoine génétique, l'hygiène de vie et l'environnement déterminent le moment auquel l'épiderme et le derme commencent à s'affiner, mais vers 25 ans, les premiers signes du vieillissement de la peau peuvent apparaître ; normalement sous la forme de ridules.

    Lorsque la peau commence à s'affiner, sa fonction de barrière et ses défenses naturelles contre les UV se réduisent progressivement. 

    La souplesse et la masse du collagène commencent également à se réduire, suivant un taux d'environ 1 % par an.

    Au cours de la trentaine

    Femme regardant par-dessus son épaule.
    L'hydratation et l'élasticité se réduisent et les premières rides peuvent se former.

    • La fonction de barrière de la peau s'affaiblit de plus en plus.
    • Les processus métaboliques des cellules commencent à ralentir.
    • La déshydratation de la peau augmente.
    • L'élasticité de la peau se réduit.

    De la quarantaine à l'approche de la soixantaine

    Au fil du temps, la structure de la peau change progressivement: 

    Épiderme :
    L'ordre de disposition des couches individuelles de l'épiderme est bouleversé. Moins de cellules sont créées, le nombre de cellules existantes chute et les couches supérieures de la peau s'affinent, ce qui peut entraîner :
    • Une augmentation de la rugosité et de la sécheresse
    • Des zones d'hyperpigmentation (communément appelées tâches de vieillesse).
    • Une moindre capacité de cicatrisation et une augmentation du risque d'infection cutanée.

    Derme :
    Les tissus conjonctifs présents dans la couche intermédiaire de la peau perdent leur structure fibreuse mais aussi leur capacité de rétention d'eau et les fibres élastiques dégénèrent, entrainant une perte de tenue et d'élasticité, l'apparition de rides et ridules se transformant en rides prononcées avec le vieillissement de la peau.   

    Il y a également une baisse progressive du développement de vaisseaux sanguins dans le derme. Le derme procure des nutriments à l'épiderme donc sans eux les couches de l'épiderme et leurs connections s'affinent et s'applatissent, entrainant ainsi la perte d'elasticité, propre aux femmes ménopausées. La baisse de l'irrigation sanguine est également responsable d'une perte d'éclat. La peau peut paraître plus terne et des ruptures de capillaires sanguins peuvent survenir.
    Femme se touchant le nez et le menton.
    Les rougeurs, la sécheresse, l'hyperpigmentation et les risques d'infection cutanée sont accrus.
    Visage et mains d'une femme.
    À cause du ralentissement du développement des vaisseaux sanguins, la peau peut perdre de son éclat.

    Hypoderme :
    La couche profonde du tissu adipeux se réduit progressivement, entraînant une perte de volume et une perte de densité.
    La peau a également moins d'énergie et commence à moins résister aux agressions.

    Au cours de la soixantaine et après 70 ans

    Femme d'âge moyen se touchant le visage avec la main.
    La peau d'un bébé est de 20 à 30% plus fine que la peau d'un adulte.

    • La capacité naturelle de la peau à produire des lipides diminue et la production d'acide hyalurionique et de collagène baisse, entraînant ainsi une sécheresse, une déshydratation et des rides profondes.
    • La regénération de la peau ralentit et cette dernière devient de plus en plus fine, ce qui entraîne une perte de volume et une perte de densité. La cicatrisation est également perturbée.
    • La sensibilité aux UV augmente et la peau est encline à l''hyperpigmentation (par ex. les taches de vieillesse).

    Visage d'une femme âgée.
    Parce que la fonction immunitaire se réduit, les infections cutanées peuvent augmenter.

    À partir de 80 ans, et même un peu avant, la fonction immunitaire de la peau se réduit, la rendant plus vulnérable aux infections.

    Découvrez plus d'informations sur la structure de la peau sur la page relative à la structure et à la fonction de la peau. Découvrez plus d'informations sur le processus de vieillissement et comment prendre soin de votre peau et retarder l'apparition des premiers signes du vieillissement général de la peau.
    Les peaux masculine et féminine vieillissent différemment. Découvrez plus d'informations en consultant la page relative aux différences entre les peaux masculine et féminine.

    QUELLES SONT LES CAUSES DU VIEILLISSEMENT ?

    L'association de différents facteurs, internes et externes, explique le vieillissement de la peau. Comprendre comment ces facteurs internes et externes ont une incidence sur la fonction et la structure de la peau permet de faire de meilleurs choix en matière de soin de la peau.

    Facteurs internes

    Notre âge biologique détermine les changements structurels de la peau, certains étant inévitables et irréversibles.  

    • Un moindre afflux sanguin signifie que l'apport en oxygène et en nutriments à la surface de la peau est moindre, provoquant ainsi un teint plus terne. 
    • Une baisse d'activité des glandes sébacées et sudoripares et une diminution de la capacité de la peau à produire de l'acide hyaluronique sont à l'origine d'un affaiblissement du film hydrolipidique pouvant entraîner une sécheresse cutanée due à l'âge et des rides marquées. 
    • Une production réduite d'oestrogènes à la ménopause combinée à une diminution de la régénération cellulaire affectent la structure de la peau de la femme. 

    La génétique joue également un rôle important dans le vieillissement de la peau. Notre ethnicité, notre genre et notre type de peau, avec lesquels nous sommes nés, font la différence dans la rapidité d'apparition des signes de l'âge sur la surface de la peau.
    Illustration graphique de la surface de la peau.
    Peau jeune avec un épiderme épais et un réseau robuste de fibres de collagène.
    Illustration graphique de la structure de la peau.
    Une peau mature a un épiderme plus fin et un réseau de fibres collagènes plus faible.

    Facteurs externes

    Femme appliquant de la crème sur son visage.
    Bonne nouvelle : 80 % des facteurs du vieillissement sont externes et peuvent être contrôlés.
    Femme se nettoyant le visage avec un coton.
    Un nettoyage quotidien et une moindre exposition au soleil peuvent retarder l'apparition des premiers signes du vieillissement.

    Mais la bonne nouvelle est la suivante : plus de 80% du vieillissement de la peau est causé par des facteurs externes qui peuvent être influencés

    • Facteurs environnementaux : Exposition aux UV, changements de climat, pollution de l'air.
    • Facteurs d'hygiène de vie : tabac, alcool, nutrition, stress et absence d'un soin du visage approprié. 

    Plus d'informations sur les facteurs d'influence du vieillissement de la peau dans le vieillissement cutané en général. Découvrez comment prévenir la peau du vieillessement prématuré dans vieillissement prématuré de la peau. 

    Des recherches ont montré que les zones de la peau qui n'ont pas été exposées au soleil maintiennent leur teint, leur élasticité et leur capacité regénérative jusqu'à un âge avancé. C'est l'exposition aux rayons UV qui provoque un vieillissement cutané prématuré. Cela signifie qu'une réduction de l'exposition au soleil et que l'utilisation d'une protection solaire dont l'efficacité est prouvée sont des mesures essentielles pour retarder l'apparition des signes du vieillissement prématuré de la peau. Plus d'informations sur soleil.

    Le nettoyage et le soin hebdomadaire de la peau avec des produits dont la formule s'adapte aux besoins particuliers de chaque type de peau, de chaque condition de la peau et de chaque âge, permettront de garder garder une peau saine et de retarder les signes du vieillissement cutané prématué. Plus d'informations sur une routine quotidienne de soin de la peau du visage.