Imprimer

Dermatite atopique sur le visage Signes, causes et solutions

La dermatite atopique est une affection de peau très courante qui affecte les adultes, les enfants et les bébés. La peau du visage et du corps devient très sèche et irritée. En général, la dermatite atopique est caractérisée par deux phases distinctes, une phase active (aussi appelée « poussée ») et une phase inactive (appelée phase de  « rémission »). Il est important de protéger sa peau à l'aide d'émollients et de produits d'hygiène adaptés pendant les phases de rémission  pour espacer les périodes de poussée.


SIGNES ET MANIFESTATIONS

QU'EST-CE QU'UNE DERMATITE ATOPIQUE ?

La dermatite atopique (ou eczéma atopique) est une affection de peau chronique non-contagieuse qui provoque une sécheresse cutanée sévère, des sensations de démangeaisons et une irritabilité constante de la peau du visage et/ou du corps. En d'autres mots, il s'agit d'une pathologie inflammatoire, dont la prévalence ne cesse d'augmenter, en particulier dans le monde occidental. Elle affecte 10 % de la population globale (entre 10 à 20 % des enfants et de 2 à 5 % des adultes sont touchés) et, au cours des 30 dernières années, le nombre de cas a augmenté de 200 à 300 %.

Illustration d'une peau présentant les symptômes d'une dermatite atopique.
1. L'altération des défenses cutanées facilite l'invasion par les micro-organismes
2. Activation des cellules immunitaires, inflammation
3. Sensations de démangeaison

Les bébés et les jeunes enfants sont les plus couramment touchés. 90 % des patients ont présenté des symptômes avant l'âge de cinq ans, et 80 % avant l'âge de deux ans.

Chez les jeunes enfants et les bébés, la région de la peau la plus communément affectée est le visage même si cela peut concerner tout le corps au fur et à mesure qu'ils grandissent. La dermatite atopique du visage touche tous les âges et apparaît en général sous forme de plaques sèches et squameuse sur le cuir chevelu, le front, autour des yeux et derrière les oreilles. Les éruptions sur les joues sont également très courantes, en particulier chez les bébés.

Les symptômes varient d'une personne, d'une saison, et même d'un jour à l'autre. Les personnes concernées décrivent deux phases distinctes pour les peaux atopiques : inactive (« rémission ») et sévère (« poussées »).

Au cours d'une poussée sévère, les personnes concernées ressentent des sensations de démangeaisons légères à intenses, des rougeurs apparaissent, la peau est squameuse, inégale à gonflée, douloureuse et parfois saignante légèrement.

En période de rémission, les symptômes sont une peau sèche à très sèche, légèrement squameuse, irritée (une condition qui n'est pas une maladie, également connue sous le nom de xérose) et la zone touchée peut présenter de petites crevasses cicatrisées.

Outre les difficultés causées par l'irritation de la peau en elle-même, la dermatite peut provoquer d'autres problèmes physiques et psychologiques, manque de sommeil, discrimination, stress et manque général de confiance en soi, en particulier dans les cas de dermatite atopique du visage. En conséquence, les personnes atteintes restreignent souvent leur vie quotidienne en changeant ce qu'ils portent, ce qu'ils mangent, le maquillage qu'ils choisissent, et les activités auxquelles ils participent.

Profil de femme avec la peau des joues rouge.
La dermatite atopique peut provoquer plusieurs problèmes physiques et psychologiques, comme (entre autres) la discrimination, le stress et la perte de la confiance en soi.
Peau squameuse semblant infectée.
Les symptômes des poussées sévères peuvent être des sensations de démangeaisons intenses, l'apparition de rougeurs, la peau qui devient squameuse, irritée et saignant même légèrement parfois.

Il se pourrait que vous ayez la Dermatite Atopique si…

  1. Votre peau est sèche et présente des rougeurs et, contrairement aux peaux sèches et très sèches, elle suinte et des croûtes se forment.
  2. Votre peau est sujette à la desquamation, à l'épaississement et aux crevasses. Votre peau vous démange intensément et est sujette aux rougeurs et aux inflammations. Cela n'est pas causé seulement par un manque d'hydratation, mais également par une perturbation du métabolisme des acides gras qui conduit à une rupture du fonctionnement des défenses de la peau. 
  3. Votre peau subit une phase de poussée caractéristique de la dermatite atopique.

Si un doute persiste, demandez conseil à un médecin ou à un dermatologue.


CAUSES & ORIGINES

CAUSES ET ORIGINES POTENTIELLES DE LA DERMATITE ATOPIQUE

Il n'y a pas une cause unique démontrée à l'origine de la dermatite atopique. Il n'y a pas non plus, malheureusement, de traitement "miracle". Cependant, suite à l'utilisation proactive de soins quotidiens adaptés, les phases de rémission peuvent être prolongées et on peut prévenir les symptômes des poussées.

Il existe un certain nombre de facteurs explicatifs, qu'ils soient génétiques et/ou environnementaux sur les origines de la dermatite atopique. Cela inclut :

Femme utilisant un inhalateur.
Si l'un des parents a une dermatite atopique, de l'asthme ou le rhume des foins, l'enfant devient prédisposé et peut présenter les mêmes symptômes.
 Ville dans un nuage de pollution.
Vivre dans des zones où le niveau de pollution est élevé augmente le risque de présenter une dermatite atopique.

  • Facteurs génétiques. La dermatite atopique est la forme la plus commune d'eczéma et est étroitement liée à l'asthme et au rhume des foins.

Si les deux parents ont la dermatite atopique, l'enfant a 60 à 80% de risques d'en hériter à son tour.

  • Climat/Pollution. Vivre dans un pays développé, une ville (en particulier lorsque le niveau de pollution est élevé) ou dans un climat froid semble augmenter les risques. Par exemple, les enfants jamaïcains qui vivent à Londres ont deux fois plus de risques de développer une dermatite atopique que ceux qui vivent en Jamaïque.
  • Sexe. Les femmes sont un peu plus sujettes à la dermatite atopique que les hommes.
  • L'âge de la mère au moment de la naissance de l'enfant. Plus la mère est âgée, plus le risque que l'enfant développe une dermatite atopique est élevé.

Le cercle vicieux de la dermatite atopique

Il y a quatre facteurs pathogènes de dermatite atopique :

1. Déficience héréditaire en filaggrine ; déficience des facteurs naturels d'hydratation (NMF) comme les acides aminés.
2. Trouble du métabolisme des lipides épidermiques (céramides, cholestérol et acides gras libres) et anomalie de la formation de la barrière lipidique.

La peau devient alors sèche, et ses défenses sont perturbées. Les allergènes peuvent pénétrer plus facilement :

3. Prolifération bactérienne (Staphylococcus aureus) et sécrétion de superantigènes.
4. Influences environnementales, comme par exemple les irritants, les allergènes, la pollution.

Quand la peau est sèche et irritée, cela provoque une inflammation et des sensations de démangeaisons. Des sensations de démangeaisons permanentes peuvent résulter en des grattages récurrents. Cela réduit la capacité des défenses naturelles de la peau à se protéger, ce qui crée un milieu humide propice aux bactéries. Ces bactéries provoquent à leur tour des irritations, des sensations de démangeaisons et d'inflammations. C'est ainsi que le cercle vicieux de la dermatite atopique se caractérise (voir illustration).


FACTEURS

AUTRES FACTEURS

Il existe un certain nombre d'autres facteurs explicatifs qui peuvent aggraver les symptômes existants, bien qu'ils varient d'une personne à l'autre. Ces facteurs incluent :

  • certains aliments et certaines boissons (en particulier les produits laitiers, les noix, les coquillages et l'alcool)
  • les allergènes (acariens, pollen et/ou poussière) 
  • lessives
  • stress
  • manque de sommeil
  • transpiration
  • fumée de cigarette

En savoir plus sur les facteurs ayant des conséquences sur la peau.

Femme au regard baissé, air stressé - sa main touche son front
Il existe un certain nombre de facteurs qui agissent sur les symptômes de la dermatite atopique, comme (entre autres) le stress et le manque de sommeil.

SOLUTIONS

MAÎTRISER LES SYMPTÔMES DE LA DERMATITE ATOPIQUE

Malgré le caractère récurrent de la dermatite atopique, il est possible de prévenir ses symptômes grâce à des soins adaptés et réguliers.

Emollients

Femme qui se détend dans un bain moussant
Il est recommandé d'utiliser des additifs pour le bain et la douche qui hydratent votre peau.
Femme qui s'applique de la crème sur la joue gauche.
Utilisez des hydratants chaque jour sur votre visage si vous avez la dermatite atopique du visage.

Les émollients (également appelés hydratants), indispensables dans la prévention de la dermatite atopique, doivent être utilisés chaque jour, en phase de poussée et de rémission. Ils incluent les lotions, crèmes pour le visage, onguents et additifs pour le bain et la douche qui relipident la peau et aident à la garder souple, hydratée et protégée des irritants. Cela permet de prévenir les sensations de démangeaisons, et éventuellement de réduire la fréquence des poussées.

Le rôle des émollients est d'éviter les poussées de dermatite atopique. C'est ce qu'on appelle les soins d'entretien.

Dans le cas de la dermatite atopique du visage, il est particulièrement important d'utiliser des hydratants destinés à l'application sur le visage.

Les ingrédients-clés des émollients peuvent inclure :

  • Acides gras oméga 6 de l'huile d'onagre et de l'huile de pépin de raisin. Ils apaisent et nourrissent la peau tout en restaurant les défenses naturelles.
  • La licochalcone A (un extrait de la racine de la réglisse). C'est un anti-inflammatoire et antioxydant naturel qui réduit les rougeurs et apaise l'inflammation.

Traitements dermatologiques

Les traitements médicamenteux, comme les dermocorticoïdes (contenant habituellement de la cortisone), permettent de limiter les symptômes présents lors des poussées et aident à diminuer les inflammations et les sensations de démangeaisons.

Les corticoïdes sont très efficaces et agissent rapidement. Ils soulagent les démangeaisons lors des périodes de poussée aigüe. Cependant une utilisation prolongée peut avoir des effets indésirables. En outre, ils ne peuvent être appliquées sur de grandes zones du corps, et perdent leur efficacité en cas d'utilisation continue.

Femme qui s'applique de la crème sur le menton.

Conseils quotidiens pour prévenir la dermatite atopique du visage

Femme écrivant quelque chose sur un bloc-notes
Essayez de gérer vos soins quotidiens en prenant des notes, par exemple.
Femme qui se détend avec des compresses sur les deux yeux.
D'un point de vue général : essayez d'éviter le stress et de vous détendre (par exemple : utilisez des compresses rafraichissantes pour les yeux). Le stress peut déclencher les symptômes de la dermatite atopique.

  • Les températures fraiche, en particulier la nuit, sont utiles, car la transpiration cause des irritations et des démangeaisons.
  • Il vaut mieux conserver les soins d'entretien (comme les émollients) au réfrigérateur car l'application de crèmes et de lotions fraiche apporte un soulagement supplémentaire des démangeaisons.
  • Il est possible de porter du maquillage mais il vaut mieux choisir des produits pour peaux sensibles. 
  • Déterminer si certains aliments ou certaines boissons influencent les symptômes
  • Choisir comme destination de vacances des régions où le climat est thérapeutique, comme la mer du Nord, l'Atlantique, la mer Morte, la Méditerranée ou les hautes montagnes peut être utile.
  • Les exercices de relaxation comme le yoga et la méditation peuvent aider à réduire le stress, qui est l'un des facteurs aggravant de la dermatite atopique sur le visage.
  • En cas de sensations de démangeaison, il vaut mieux tapoter la peau plutôt que la gratter. Les tapotements apaisent la peau sans l'endommager. Après la douche, tapotez doucement la peau presque sèche, et appliquez directement la crème/la lotion.
  • Gardez les ongles des enfants courts et réguliers pour éviter les infections causées par les griffures.
  • Évitez les irritations mécaniques avec des éponges rêches par exemple.

Si vous n'êtes pas sûr de la meilleure façon de gérer vos symptômes, demandez conseil à votre médecin ou à un dermatologue.